Salem, le chat des enfants

Je n’ai pas mis un pied à la maison, ni le temps de reprendre mes repères que Jean-François commence une politique de publicité pour un bébé chat sachant que j’avais perdu ma snoppie qui était ma gardienne pendant toute ma grossesse et dont mon hospitalisation avait complètement chamboulé (en écrivant ces mots, j’entends mon prof de philo qui disait toujours qui ne fallait utiliser pour les animaux des sentiments réservés aux humains). Je n’avais pas envie de reprendre un chat, je ne serai pas à la maison, on a déjà une vie compliquée, on ne va pas prendre un chat NON!!!

Je vais chercher le courrier, et là, je tombe sur un mot d’une amie de jean François nous disant qu’elle avait à donner deux chatons noirs, une femelle et un mâle…..mais c’est pas possible…. il sont tous contre moi!!!

je vous jure qu il m’a usée jusqu’à ce que je craque … le mardi j’appelle notre amie je lui demande si elle avaient encore en espérant fortement que non. Mais ………. il restait les deux je lui dis on prend la femelle. Je peux vous dire que le samedi ou isis est arrivée dans notre vie ce fut la pire journée :

1-le lave vaisselle a implosé de l’intérieur je vous dis pas la fumée, l odeur, l’eau de partout surtout que l’on était attendu pour les soins en neonat. Pour faire simple, on est arrivé à 12h45 évidement ils dormaient. Le personnel soignant nous dit vous rester pas plus longtemps ? je lui réponds : pourquoi ils font la sieste et nous on a pris notre dose de câlins.

2-De retour  à la maison ,jean-francois me dit je vais tondre, se change puis je le vois revenir 10 min après : c’est la deuxième panne de la journée, il a cassé la roue. Il me dit : je laisse tomber je finirai demain je vais à la sieste lol.

3- pour finir, le chaton arrive : mais voila que d’Isis une femelle, je transforme en Salem le mâle , on lui dit :tu seras le chat des enfants.

je n’aurais jamais pensé qu’il prenne ce rôle avec tant d’importance. Je peux vous dire que c est un bon gardien d’enfants.

Comme le prouve cette photo il le fut pendant leur sieste maintenant. il est malheureux ,ils bougent tellement qu’il ne peut plus rester avec eux ni dans le lit ni dans le parc

Là où Salem est plus impressionnant et ça depuis le retour à la maison ,c’ est que lorsque les enfants pleurent il est aux aguets jour et nuit. Il peut arriver aux enfants de pleurer dans la nuit j’ecoute et juge si ça mérite un déplacement ; le plus souvent non et bin…pour lui c est grave il me met des coups de pattes sur le nez donc je me lève et je le trouve devant la porte de la chambre en miaulant… on sait jamais si je me perdais !!!! Il faut qu il rentre le premier monte sur les deux lits quand il voit qu il y a rien de grave…je le retrouve dans mon lit à ma place.

On a passé l’été dehors, il n’y a pas un jour où il n’est pas venu faire son tour puis se coucher non loin de nous

Mais à présent, il est le chat le plus malheureux,les enfants crient ,lui courent après c est paradoxal pour un chat de devenir la souris de deux enfants.

Xoxo

Marianne

17/07/16 je rentre enfin chez moi

Le vendredi 15/07/16 on me dit que je peux rentrer chez moi le dimanche 17. Je demande toutes les ordonnances pour que Jean François puisse préparer mon retour dans les meilleures conditions car mon départ de la Maison a été précipité et encore j’avais négocié de rentrer lundi soir 20/06/16 pour faire la valise et retourner à l hôpital le mardi matin très tôt mais je parlerai de ça un autre jour car encore aujourd’hui je n’ai pas la force de mettre des mots sur ce cauchemar et puis on était parti sur un article joyeux.

Donc revenons à nos moutons où plutôt à ma liberté…je vais retrouver ma maison,mon confort, mon paradis ,même si au fil des jours d hospitalisation, Jean François me ramenait des choses pour améliorer mon quotidien sans vous mentir, il y avait dans ma chambre: une bouilloire,une chouette,un bouddha,mon oreiller, du café soluble, des tisanes, du miel,des petites douceurs  » la hantise de Jean-François c’était que je puisse avoir faim et que je me retrouve sans rien » , une glacière, un nounours, 1/1000 de ma coiffeuse, un sèche cheveux, 1/100 de ma salle de bain, mini dressing et juste 3 paires de chaussures on sait jamais…

Donc le samedi après-midi 16/07, on commence à ranger mes affaires et puis là, je me rends compte que je suis égoïste car je ne pense qu’à mon départ alors que mes enfants un étage au dessus se battent pour vivre. Et puis… non!!! Ils préfèreront avoir une maman en forme qui dort dans son lit qu’une maman triste entre 4 murs…

Surtout que le matin, nous avons appris que Constance avait encore perdu du poids et ne pesait plus que 1010g et on vous dit avec des termes non médicaux  » car certains utilisent des termes précis qui vous font sentir minables ». Là non! Le pédiatre a pris le temps de nous expliquer que normalement le dimanche 17 soit 5j de vie, on enlevait la perfusion au niveau du nombril car c est la durée moyenne pour qu’un grand prématuré perde et reprenne du poids donc si elle continue à perdre il faudra la nourrir par cette perfusion avec un produit très nourrissant  » produit que je connais très bien y ayant été malheureusement confrontée plusieurs fois « . Mais il nous explique ce qui veut dire que le peau à peau pour Constance sera repoussé, on sort pas un bébé de couveuse avec une perfusion. Je me rappellerai toujours de ma réponse qui l’ séché sur place : je sais que le peau à peau est important pour le développement de l’enfant mais moi je suis pas Medecin c est vous le boss!!! je vous confie mes enfants en totale confiance et je sais que vous prendrez toujours les bonnes décisions, on ne devient pas pédiatre spécialisé en grande prématurité sans passion, la vraie passion qui vous tient aux tripes, votre métier est d’aider ces bébés à se développer dans les meilleures conditions sinon on devient pédiatre de ville. Je sais que je peux rentrer le cœur léger oui Monsieur, je ne culpabilise pas de les laisser là, moi j ai fait mon maximum pour eux.

Puis d’ un seul coup une lumière je lui dis : demain, ils ont 5 j de vie donc ils ont droit à leur première visite , ma belle maman dit « granny « vient avec mon mari me récupérer donc elle pourrait monter les voir au moment de leur dire au revoir. L’infirmière me répond « sans soucis « sauf pendant les soins et me dit merci, le plus souvent les parents ne préviennent pas et prennent les soins intensifs pour leur maison. J ai compris ce qu’elle a voulu dire le jour du premier peau à peau avec Antoine.

Le soir ,je préviens laurette qu elle pourra venir voir les loulous, il y a eu un blanc au téléphone ….puis des larmes et elle me dit: mais c est vrai … oui laurette c est vrai !!!!vous allez voir vos petits enfants autrement qu’en photos.

La nuit fut longue ,le problème de poids de Constance me travaillait…

Le dimanche matin sachant que la pesée était faite au biberon de 9h j’envoie un sms au papa en lui disant : je monte en Neonat pour 9h si tu arrives avant que je sois redescendue on se retrouve là haut.

Et là….. le miracle de la vie!!!! Constance avait repris 25g vous imaginez 1/10 d’une demi livre. On lui enlève sa perfusion et à nous deux le peau à peau,je peux vous dire qu’encore aujourd’hui elle a gardé son âme de Warrior rien ne lui fait peur ,elle trouve toujours une solution pour aller au bout des choses. Je pense qu’il ne faudra pas trop lui marcher sur les pieds elle a déjà son caractère et un regard noir qui tue.

Je redescends, je croise Jean François et laurette je leur dis : elle a gagné !!!!elle repris 25g…

Je finis de préparer mes affaires Jean François va les mettre dans la voiture je ferme la porte de la chambre dans laquelle ,je suis depuis le vendredi 01/07/17 je revois les 17 jours et nuits passés ici, les cauchemars, l’angoisse, la culpabilité, l’ incompréhension mais aussi les rires. Je laisse derrière moi ce passé pour une nouvelle vie. Certes je rentre seule mais je vais retrouver ma vie ,plus de monitoring ,plus de silence à mes questions auxquelles j attends toujours certaines réponses. Dorénavant, ma vie sera réglée comme du papier à musique avec les voyages ,tous les jours ,pour être à 9h en Neonat car il faut prendre rendez-vous pour le peau à peau, il faut pas perturber les bébés dans leur routine.

En parcourant le couloir qui me mène à la sortie,dans ma tête, raisonnait la balade des gens heureux, je vais faire ma sortie, récupère les actes de naissance des enfants et mon livret de famille. C’est à ce moment là que j’ai réalisé que j’avais fondé une famille.

Laurette et Jean François reviennent pour qu’ elle rencontre ses petits enfants et moi je vais leur dire au revoir et réaliser que je ne pourrai plus monter les voir au grès de mes envies.

Il y a un silence dans l ascenseur, on arrive, sonne à l’interphone où je ne suis pas madame chalbos mais la maman d’Antoine et Constance ça prouve bien ton statut, je suis maman.

On rentre dans le sas on se prépare qui au fil de temps est devenue aussi mécanique que passer la première quand on se met au volant d’une voiture.

Laurette nous suit, on lui présente Constance ou plutôt Jean François : on ne peutêtre que deux autour des couveuses mais le fait que l’on ait choisi le dimanche matin pour les visites est judicieux ,les familles ont tendance à venir après le café. Avant de rejoindre Antoine en faisant le tour ,je la vois immobile face à Constance, les larmes coulant sur ses joues, mélangées de joie, de peur , du réalisme de la petitesse de Constance.

Je vais voir Antoine, je lui explique que maman va rentrer à la maison mais que je serai toujours là pour eux quoi qu’il arrive, que j’ai besoin de me reposer à la maison pour être en forme pour notre visite quotidienne ,notre peau à peau puis je lui dis qu’ il va rencontrer sa granny.

Je vais voir Constance je croise Laurette ses larmes avaient séché mais quand elle se retrouva face à Antoine ,le portrait de beau papa ,les larmes sont à nouveau présentes.

J’explique à Constance la même chose.

Au moment de partir, j’ai un pincement au cœur, mais paradoxalement je suis légère car je laisse mes enfants avec un personnel compétent.

Sur le retour, Laurette nous avoue le choc des couveuses et la taille des Loulous,malgré les photos quotidiennes , on ne se rend pas compte. Et tous ces fils, ces machines, ces « bips » lui font très peur. Je lui dis qu’il faut pas avoir peur, ils servent à vérifier que tout aille bien

Je dis à laurette vous reviendrez les voir tous les 15j chaque dimanche elle est heureuse. Mes parents sont venus le week-end suivant.

A toutes les mamans qui vivent les mêmes épreuves que moi :ne culpabilisez pas, ce n est pas notre faute et nos enfants sont des Warriors!!!!

Xoxo

Marianne

Quand passer de maman à épouse vire à la catastrophe

Aujourd’hui, on va être sur un domaine beaucoup plus léger, même superficiel pour certaines personnes. On va parler beauté. Mais surtout de mes péripéties pour essayer de prendre soin de moi.

Posons d’abord le décor :

J’ai toujours eu une passion pour le maquillage, les soins du corps et des cheveux sans vous mentir je pourrais tenir un sephora et une parapharmacie à moi toute seule. Mes copines hallucinent à chaque fois en voyant ma coiffeuse. La salle de bain: pareil dans la douche il y a 5 savons 4 shampooings 3 masques pour les cheveux et des gommages pour toutes les parties du corps et le pire c est que je sais que je suis irrécupérable mais c est aussi le fait d’avoir une peau tellement sensible que je peux très vite faire une réaction si j utilise le même produit plusieurs fois de suite.

Je ne sors jamais pas maquillée ,ce n’est pas un masque mais un réel plaisir je ne cherche pas à plaire,ne craint pas les critiques surtout que j’ai tendance à beaucoup foncer mes yeux.

Pendant mon hospitalisation, je me maquillais tous les jours, cela surprenait le personnel soignant, moi j’en avais besoin car des fois j’avais vraiment l’impression d’être la maman de deux bébés qu’ils faut garder au chaud le plus longtemps possible. Certes simple car on est savait jamais comment pouvait tourner la journée,mettais de crème sur le corps matin et soir, masque pour les cheveux pendant la douche comme la maison.

De retour à la maison, je partais tous les matins en Neonat tirée à quatre épingles. Je voulais que les loulous soit fiers de leur maman quand je voyais certaines qui se laissaient aller, courbaient le dos, tristes on aurait dit qu’elles portaient toute la misère du monde sur leur dos. J’avais l’impression d’être une martienne avec mes cheveux roux pétant et mes yeux maquillés en violet foncé.

Puis le 21/08/16, ce décor partit en fumée comme un feu de paille.

C est le jour où les enfants sont rentrés à la maison mais je voulais quand même prendre soin de moi et rester femme. La première semaine pas de soucis papa était encore vacances et il devait travailler une semaine pour pouvoir profiter des 21 jour de paternité.

Et c est là que les ennuis commencent :

– tu te dis les loulous dorment, machine lancée, lait tiré donc go à la douche. Tu te déshabilles, commences à faire couler l’eau quand un pleur retentit…bon ok ! je prendrai la douche à la prochaine sieste tu te rhabilles en quatrième vitesse le short à l envers pas grave et je trouve Antoine les deux yeux grands ouverts. Je regarde l heure 11h45 déjà !!!Bon tu fais le biberon. Constance se réveille on cale les deux et c’est parti 13h tout le monde a bu, je tire mon lait, couche mes loulous , mange et là le dilemme :dormir ou prendre une douche? Pas le temps de réfléchir Constance se réveille donc se sera sieste avec elle sur le canapé. Tu enchaînes directement sur le biberon de 16h. Papa arrive yesss à moi la douche!!!!non non …tu te rappelles la lessive lancée le matin donc j’ étends la machine. Papa est là, on va discuter mais il faut préparer le repas du soir et les biberons on anticipe . Puis le biberon du soir. On mange. Papa va se coucher car il assure le biberon de 5h moi je fais celui de 1h donc me diriez-vous je peux prendre ma douche. Mais Non !!!!! Je fais mon ménage, range les affaires des Loulous. Ma douche, je l ai prise le lendemain avec constance dans le transat car mademoiselle avait décrété qu’elle avait pas envie de dormir.

Donc morale de l’histoire : ne jamais planifier une douche dans sa vie de maman de jumeaux. Tout le reste rentre dans le planning sauf ça.

Bref je vous ai raconté une de mes nombreuses péripéties mais il y a eu d autres :

– ouvrir au livreur avec un masque d’argile verte

– recevoir un ami de beau papa en vieux leggings et un masque pour les cheveux.

– finir de te maquiller avec un enfant sur les genoux parce que forcément il se met à pleurer quand papa est avec l autre je te dire que mettre un trait de eye lyner c est sport : un cours de zumba à côté c est calme et, forcément tu en a déjà mis sur l’autre.

-faire un masque capillaire pensant prendre ta douche le soir et non donc tu dors avec toute la nuit avec et c est le matin en te réveillant que tu te regardes dans la glace tu as les cheveux à crullela , ils tiennent tout seuls.

– tes enfants jouent calmement tu te dis je me ferais bien une manucure…tout va bien tu as posé la deuxième couche sans encombre et là à ce moment précis où le vernis est pratiquement sec que tu dis yesss!!! et ben non il y a un qui pleure donc tu le prends et tu peux dire adieu à ta manucure.

– moi ma bête noire c est la douche je vous jure ils ont développé un 6 eme sens du moment que je dis « douche  » un bébé décide de se réveiller. Quand papa est là ça va mais une fois j ai du prendre Constance avec moi dans la salle de bain.

Mais le pire qu ils m’ont fait j’étais entrain de me doucher ouffff…les cheveux plein de mousse à moitié savonnée ça pleure je me dis ça doit pas être grave je me rince à la va vite, tellement vite que l’on aurai dit que cheveux n’ étaient pas rincés tellement il restait du shampooing. Tu attrape le peignoir et tu vois deux bébés debout dans leur lit qui se marrent tu te dis ils se moquent de moi je les ai laissés dans leur lit je leur ai dit : maman s’ habille et arrive. Je les retrouve assis entrain de parler et rire. Là, tu as qu une envie les finir en chair à saucisses!!!! Tu reviens à la raison et ton cœur de maman est attendri par une telle complicité.

Moi je pense que passer de maman à épouse c’est possible mais de 22h à minuit là tu es sûr que personne va te déranger mais c est toujours le lit qui gagne.

Ne vous inquiétez pas on va le gagner ce combat non mais !!!on est des femmes avant d’être maman c’est des pas deux ptites têtes blondes qui vont nous barrer la route.

Xoxo

Marianne

Changement de couche en couveuse et première tétée

Dans la vie de maman, il y a deux étapes qui sont un mélange : l’excitation extrême et l’angoisse : le premier changement de couche et le premier biberon mais là le jeu consiste à le faire dans une couveuse.

Moi je peux vous dire que quand tu as changé une couche et donné un biberon dans une couveuse plus rien te fait peur : sur le siège de la voiture, sur un parking , dans l’herbe à une sortie d’autoroute, dans la poussette, sur une table de pique-nique , de toute façon on est déjà des bêtes de foire avec la poussette donc on est plus à ça près…

On s’égare… revenons au sujet du jour.

Bref!!! Tu vois l’infirmière faire ça plusieurs fois par jour tu te dis bon …. euh….comment dire ! je suis la maman donc j’ aimerais bien le faire ,tu fanfaronnes, dans ta tête en rêvassant près de ton bébé dans sa couveuse…

Et là , tu es sortie de ta rêverie : par un vous voulez essayer ???? Euh…. là maintenant ??? Mais… mais je sais pas faire????je peux vous dire que la chute fait mal!!!si encore on avait prévu les coussins pour l atterrissage… si l’ infirmière, la veille,m’avait dit demain on apprend à changer une couche,j’aurais eu le temps de me préparer.

Bon! On cache l’angoisse, fait un grand sourire et répond : avec grand plaisir !!!!! Mais en fait, tu as envie de faire pipi tu sais: les 4 gouttes qui servent à rien…ton corps tremble tellement que tu pourrais faire les castagnettes dans un groupe de flamenco.

Et c’est parti pour l’aventure ou la chute libre sans parachute c’est toi qui vois

Donc, nous voilà parties ,l’infirmière me dit : vous allez voir ça va bien se passer…. mais bien sûr aussi bien qu’un paracétamol sans eau!!!

Je mets le gel, les gants puis glisse mes mains dans la couveuse. On retire la couche en faisant attention à tous ces fils qu’inconsciemment tu avais oubliés. Je prends ses petites jambes mais bizarrement, je vous avoue, je n’ai pas senti la maigreur de celles-ci tellement que j’étais concentrée à côté le bac c’est peanuts. On laisse la couche, dans la couveuse car on doit pas la sortir les mains gantées. Il faut avoir penser à la couche, au liniment et aux compresses sinon on est bon pour refaire tout le protocole pire que recevoir la reine d Angleterre.

On prend une compresse avec du liniment ( un nettoyant à base d huile d’olive et de chaux ça lave et laisse un film gras sur leur peau fragile) je commence à nettoyer je vous laisse apprécier les talents de comédien d’ Antoine on dirait que je le torture. Une fois ,ça terminé ,on enlève les gants et tout ce qui est souillé te telle sorte que vos gants fassent un sac et que vous sortiez de la couveuse les gants par la partie dans la quelle vous aviez vos mains.

Bon… maintenant il faut remettre une couche sans trop lever ses jambes car son estomac est très fragile, donc il faut pas le remuer. Tu hisses la couche d’un côté puis de l’autre jusqu’à ce qu’elle soit en place. C est un peu comme quand tu essayes de mettre un jean qui est passé au sèche linge »excuse officielle pour ne pas parler de la raclette de la veille. Ne me regardez pas comme ça on l’a toutes dites au moins une fois « et que tu te dandines pour le faire monter.

Ok!couche en place !j’ai couru le marathon de Paris mais ça va…et là! le casse-tête remettre les fils dans le bon ordre et les glisser dans la couche avant de la fermer puis on assied Antoine doucement ce geste représente pour lui un câlin. Et on le recouche,pour qu il mange.

Mission réussie avec Antoine

Maintenant le biberon avec Constance

Il faut lui mettre le bavoir qui lui fait un drap, caler sa tête avec ta main qu’elle est l’impression d’être dans tes bras, ne pas trembler ,ne pas avoir peur ,tu vois ta main par rapport à sa tête ….allez zen!!!!

L’infirmière me dit : pour la stimuler ,il faut passer la tétine sur les lèvres donc en bonne élève j’approche la tétine ni une ni deux elle avait déjà tout bu.

La dernière photo a été prise le même jour mais le soir car les doses de lait sont changées pour le biberon de 18h. Quand on voit la taille du biberon par rapport à Constance on se rend compte qu elle était vraiment petite.

Pour que les prématurés gardent la succion quand on les nourrit par la sonde ,on leur met une tétine pour que leur cerveau fasse la relation entre les deux. Constance n’en a jamais voulue, elle tétait deux fois sentant rien venir elle l’envoyait valser à l’autre bout de la couveuse  » Mima et ppgg en ont été témoin  » oui car au bout de 5 jours de vie les grands parents et seulement les eux pouvaient venir les voir.

Elle avait déjà tout compris. Antoine quand il avait faim il piquait des colères et on l entendait à l’autre bout de la salle . Il prenait son temps pour boire au biberon alors qu’il savait le faire aussi bien que Constance: la force tranquille.

Je peux vous dire que rien a changé 16 mois plus tard Constance a très vite su : manger à la cuillère, boire l eau au verre et sans fausse route donc on a stimulé Antoine. Chez des jumeaux , quoi qu’il arrive il y a toujours un pour donner l’exemple à l’autre. Ceci est valable aussi bien pour apprendre que pour faire les bêtises.

A très bientôt pour le peau à peau.

Bisous bisous

Marianne

Soirée d’anniv avec des jumeaux

Bonjour, en ce dimanche où le soleil aimerait percer

Nous recevons,car le papa aime sa maison et surtout beaucoup de nos amis sont en appartement et que nous avons un havre de paix. Notre maison a une position telle que lorsque tu ouvres la porte tu es seul au monde

Bref, donc bien avant d’être parents les fêtes se faisaient à la maison : ma belle maman l appelle la maison du bonheur, car le nombre de fois où on devait se faire des ptites douceurs toutes les deux et qu’en un coup de sms, on s est retrouvé à partager en quatre est phénoménal.

Après, même avec les loulous rien ne nous arrêtait mais nous sommes à un âge où sortir avec eux, l’expression emmener sa maison sur son dos prend sa vraie signification. Il faut deux chaises hautes, deux lits parapluies plus la poussette, il nous faut un camion de déménagement pour faire 20 km.

Hier soir, nous fêtions les 50ans de Marie l’épouse du parrain d’Antoine, les enfants sont restés avec nous pour l’ouverture des cadeaux et l’apéritif sur le thème Harry Potter il faut savoir garder une âme d enfant et profiter de la vie. Elle peut vite basculer du côté obscure.

On couche les enfants qui entre la crèche, les jeux et les câlins à tout le monde sont fatigués

On sort de la chambre et ils plongent dans un sommeil profond et on oublie oui oui oui !!! J’avoue que nous avons oublié que des enfants dormaient juste à côté.

Nous profitons de la soirée, on a bu de la potion magique, mangé, parlé sans chuchotement, piqué des fous rires et mais on se dit : il y a des enfants qui dorment dans cette maison ???

Donc tu oublies que tu es parent. Tu vas te coucher et 8h30 ça pleure. Tu émerges et tu réalises ah oui!!!!! C’est vrai !!!!! On a des loulous.

Mais bon, on est extrêmement chanceux quand je pense aux parents où les bébés se réveillent à 6h30 après une soirée nous on peut dormir quand même.

Tout ça pour vous dire qu’ être parent est juste un statut et qu’ il ne faut pas changer ; ni son âme d’enfant ni son côté épicurien car quand eux seront partis de la maison, il vous restera toujours les amis avec qui se retrouver. Il ne faut pas s exclure de la vie sociale et se priver pour ses enfants, car eux, ils ne se privent pas. ils jouent, ils font leur vie, certes, dans leur monde …mais ils vivent leur vie d enfant donc vous aussi, vivez votre vie d adultes parents.

Bisous bisous

Marianne

13/07/17 la surprise

Après avoir passé une nuit de torture, j’ai fini par regarder sur internet chose tellement rare que cela mérite d être signaler pour savoir si mes douleurs étaient normales.

Et oui elles étaient normales et en plus elles ont un nom : les tranchées (c est l’ utérus qui reprend sa forme quand on sait qu il fait normalement 10*8cm et que le mien à 7 mois était plus gros que celui d une femme qui a eu un bébé à terme). Je peux vous dire que j’ai vécu 14-18 toute la nuit. J’arrive enfin à dormir avec un gros antidouleur ,bouillotte et une position au top et là à 7 h on entre dans ma chambre.

Bonjour! ah vous dormiez! non non je faisais un tarot… car mes collègues à la relève m ont dit que vous ne dormiez pas donc je me suis dis je vais commencer les soins par vous…mais bien sûr allez y!!! elle me demande de tirer mon lait aujourd’hui j’ai compris ce qui m’attendra à la maison : commencer une journée sur les chapeaux de roues sans avoir bu un café et la tête dans le brouillard. Forcément mes douleurs reviennent et c est reparti pour 14-18 car la lactation stimule l’utérus et comme dirait Meryl la marraine de constance : je suis au bout de ma Life. Donc en élève appliquée je tire mon lait et là je la rappelle en lui disant donnez moi un truc contre la douleur j’en pleurais. Elle me dit je vous apporte un doliprane!!!!!!!non mais je me dis : mais elle rêve là, tu me réveilles, tu réveilles les soldats et tu crois les tuer avec du paracetamol tu te moques de moi!!!!!! je lui dis non un truc fort au pire je tirerai un peu de lait et je le jèterai…

Bon elle cède me donne le produit miracle et c est parti pour une attende interminable euh…en fait 2h je voulais aller voir mes bébés mais personne voulait que j y aille seule et il n’y avait pas de personnel disponible pour me monter.

11h Jean François arrive je lui dis bonjour et viens on va voir les bébés, je me lève du lit et marche quand je vois la sage femme je lui dis : je vais voir mes bébés, ne me posez pas mon plateau repas et là elle me répond non non!!!! vous allez prendre un fauteuil !!!!pffff…ok si tu veux mais ça donne l impression d être malade ,je m installe,le papa heureux comme un gosse il se prend pour Alain Prost aujourd’hui.

On arrive je vous passe la préparation habituelle et là le choc Constance a plus rien! oui… c était la première couveuse en entrant elle a juste une sonde gastrique je l’avais quittée avec pleins de tuyaux partout et un bonnet.Elle dormait paisiblement et j ai enfin pu voir son visage. L Infirmiere qui s occupe d’elle en soins intensifs,c est une infirmière pour deux bébés, me dit : elle respire toute seule donc on lui a enlevé l’oxygène elle ne désature pas cela veut dire que son taux d’oxygène est constant à 98% mais que vers 21h elle a fait des terreurs nocturnes je lui dis : normal c’est l heure où elle bougeait dans mon ventre et que papa posait sa main sur elle , sinon elle a perdu 50g mais c est normal ne vous inquiétez pas.

J’enveloppe son dos de ma main et lui parle je lui raconte ma nuit mais jamais je cherche à la stimuler comme par exemple lui faire des patouilles ou lui caresser la main pour qu’elle prenne mon doigt car c est mauvais pour eux ils ne réagissent pas comme nous cela aurait tendance à les effrayer plus que les rassurer car dans le ventre ils n’ont jamais été habitué à ça. Il faut les rassurer même faire un cocon en mettant une main sur la tête et l’autre sous les pieds. Cette méthode je l ai utilisée un paquet de fois à la maison et ça fonctionne à coup sûr maintenant ils bougent trop et encore aujourd’hui ils ont une sensibilité à fleur de peau s’ils sentent que la personne en face n’est pas rassurée pour les prendre sur eux, ils hurlent. Je pense à mon cousin quand j’ai vu de loin ses mains tremblantes pour prendre Constance des bras de sa femme je me suis dit : ça va pas le faire ! et effectivement constance a pleuré à chaudes larmes pas celles de crocodile pour un caprice. Et là, il me dit : mais elle est prématurée !!! oui je te l accorde mais elle a dix mois et se met debout il faut faire comme avec tes nièces il y n’a pas de différence.

Puis il me tarde de voir Antoine et lui aussi il a plus rien

Donc une deuxième infirmière vient nous voir car ce sont rarement les mêmes qui s’occupent de nos loulous.

Elle nous explique qu Antoine respire tout comme sa soeur ne désature pas mais il nous fait des bradycardies( c est un ralentissement du cœur jusqu’à une valeur où ça bip et plus ils vont grandir plus la valeur mini sera petite par exemple à 32SA la valeur mini est 105 puis à 34SA 100 donc en concret à 32SA le cœur tombe à 104 c est une bradycardie alors que à 34SA c est normal ).

Par chance les bradycardies d Antoine n ont jamais été alarmantes car le cœur remontait doucement à son rythme de croisière. Elles peuvent prendre une autre tournure quand le cœur ralentit et accélère à faire « bip »jusqu’à la valeur maximum cela veut dire que le cœur se fatigue.

De retour dans ma chambre après la visite de l’après-midi on se rend compte de la chance que nous avons : voilà ils développent le phénomène de succion donc plus de sonde gastrique et sont passés en sonde Naso gastrique et que cela veut dire qu’ils vont pouvoir boire au biberon comme des grands!!!!!!!

Antoine en haut et constance en bas l après-midi

Maintenant que je sais qu ils sont en bonne santé,oui ! malgré leur petit poids il faut juste qu ils finissent de grandir, ils ont aucune complication et sont entre de bonnes mains.

J ai mon cœur de maman léger car de toute façon je ne peux rien faire d autre que les aimer, les rassurer , leur parler.

A bientôt pour de nouvelles aventures et pas des moindres : le changement de couche et donner un biberon à un bébé de 1100g dans une couveuse.

Bisous bisous

Marianne

Le 17 novembre journée de la prématurité

Cela est peut être une simple date pour vous sur le calendrier de plus qu’aujourd’hui c’ est un vendredi elle signifie la fin de la semaine.

Mais pour moi,elle a une toute autre valeur car on parle des prématurés, ce qu’il faut savoir c’est qu’un enfant est considéré ainsi jusqu’à l’âge de 7 ans.

Être prématuré n’est pas que naître en avance c’est une distinction malheureusement qui vous suit toute votre vie et qui peut avoir de très grandes conséquences dans celle-ci tous les jours:

– il y a le développement moteur comme se tenir assis ou se retourner ou marcher ils font ça à leur rythme il faut pas suivre les dates théoriques du bébé à terme. Chaque enfant est différent et peut vous surprendre dans son envie de grandir donc un conseil oublier les bouquins, la théorie et suivez que votre instinct car on a en nous la réponse.

– il y’a l autisme aussi car ils ont vécu dans une couveuse avec le même environnement et les mêmes visages donc ils ont déjà créés leur monde. Et revenir dans le monde des parents et dans leurs vies peut être dur comme le fait que les parents les appellent par leur prénom en dehors d’une couveuse qui était une séparation et qui change les voix. Il faut faire attention à ces signes là rapidement. Il faut observer si l enfant réagit quand il entend un bruit nouveau, une personne qui arrive qui ne fait pas partie de son entourage et plein d’autres signes

Et là dernière conséquence est que l’enfant devienne dyslexique et ça on peut vraiment poser le diagnostic à l entrée au CP voilà pourquoi un enfant prématuré est considéré ainsi jusqu’à 7 ans.

Pour mon histoire personnelle je n’ai jamais considéré mes enfants comme des prématurés à leur retour à la maison.Je ne les ai jamais coupés du monde, je me suis jamais interdite de sortir l’hiver comme pour aller le chercher le cadeau du parrain d’Antoine , ni vivre dans le silence et encore moins recevoir du monde sachant que leur chambre donne dans la salle à manger.je pensais avoir une photo d Antoine dans la poussette avec le cadeau mais vu le regard des gens j ai pris la photo au retour ( c est Antoine il y a un an)

Et pour le vécu en Neonat,je vous ferai un article pour aider les mamans à ne pas de culpabiliser et que nous sommes maman malgré les machines les bips.

Encore cette année je voudrais remercier les personnels soignants qui s’occupent de ces ptits wariors comme si c’étaient les leurs.

Souvent dans le milieu médical, on demande de mettre l affect de côté mais pas en Neonat. Elles leur parlent toujours avec un petit nom doux. Pour constance c’était princesse car elle était la plus petite du service en âge et en poids moi je me disais on est mal barré si déjà en Neonat on en fait une princesse.

Pour les avoir vues agir au quotidien, elles sont bien plus tendres que certaines mamans quand elles donnent le biberon elles prennent le temps d un câlin d une chanson mais il faut savoir qu’elles ne se laissent pas attendrir par les plus grands et leurs disent tu as les fesses propres, tu as bu ton biberon,tu as eu un câlin tu as ta tétine tu te reposes dans ton relax tu n’es pas tout seul je ne peux pas m’occuper que de toi

Je leur ne dirai jamais assez merci pour avoir aidé mes loulous à devenir les pitres d aujourd’hui et pour avoir trouvé les mots pour les parents car pour elles une machine qui « bip » c est pas grave je peux vous dire que ça à aide relativiser

Bisous bisous

Marianne